L’application mobile, une interface qui a encore de beaux jours devant elle !

Publié le 12 Juin 2017
Quel est le levier prioritaire de téléchargement d’une application ? Combien d’utilisateurs sont prêts à être géolocalisés ? Est-il vrai, comme on l’entend parfois, que les applications sont « mortes » ? Open répond à ces questions au sein de son baromètre sur les usages mobiles, réalisé en partenariat avec l’EBG et Testapic.

Contrairement à ce que laissent entendre certaines prédictions, les applications mobiles semblent encore occuper une place de choix dans les smartphones de chacun : 93% des utilisateurs et 88,2% des professionnels estiment en effet que les apps ne sont pas « mortes ». « Il ne faut pas ignorer la question de la pertinence des apps, mais raisonner en stratégie mobile globale : au site web mobile l’usage éphémère, à l’app mobile le mode déconnecté, explique Olivier Raveneau, Responsable des Solutions Mobilité d’Open. L’important est de proposer, dans un contexte donné, le contenant le plus performant pour l’utilisateur et de travailler la promesse et le contenu : géolocalisation, aide à l’achat, relation client augmentée via des bots… ».

Il apparaît même que l’application mobile est l’un des éléments centraux de l’image d’une marque : pour 71% des mobinautes, elle reflète l’image de l’entreprise, qui doit donc y être particulièrement attentive. « L’app est, aux yeux des consommateurs, le reflet du niveau de maturité d’une marque dans son processus de transformation digitale, ajoute Manuel Pennequin, Directeur Mobile Analytics de Moodpeek by Open. Si les utilisateurs perçoivent l’app comme inadaptée, cela les dissuade de se rendre en boutique. Il peut donc y avoir une rupture de la relation entre une marque et ses clients, s’il y a une rupture au niveau du canal mobile ».

Pour 80,3% des utilisateurs, la recherche sur le store reste le principal levier de téléchargement d’une application, alors que seuls 20% des professionnels font porter leurs efforts sur le référencement dans et vers le store. En effet, interrogé sur leur utilisation des leviers de téléchargement, les professionnels font la part belle au site Internet, qu’ils classent avant le store, alors que seuls 4,5% des mobinautes ont déclaré télécharger principalement leurs applications par ce biais.

Contrairement aux idées reçues, il ressort de cette seconde édition du baromètre Open que les mobinautes sont de plus en plus nombreux à avoir confiance dans les applications qui leur demandent de se géolocaliser. Ils sont en effet 61,4% à être actuellement localisables (+7,6% par rapport à 2016), et 58,9% se disent prêts à être géolocalisés. Cette confiance représente un véritable atout pour les professionnels qui peuvent ainsi personnaliser leur offre.

Enfin, l’achat de services via les applications a également connu une croissance particulièrement rapide, avec + 21% d’acheteurs sur mobile. 69,2% des utilisateurs ont déjà acheté via une application mobiles, et 12,8% d’entre eux le font au moins une fois par semaine (ils étaient seulement 6% l’an dernier).

Autres chiffres clés à retenir :

Contactez cette société ou un revendeur de ces produits.
Les 10 derniers articles
Les 10 derniers articles
Services
Ingram
Top 10Top 10 du jourTop 10 de la semaineTop 10 du mois
 La vidéo du moment
FlashITRmobilesITRgamesITchannel
Commentaires