Transformation digitale des TPE : les clés pour réussir,
Par Ludovic Jaffrès, PDG et fondateur de Linkeo

Publié le 13 Janvier 2016
La France compte 3 millions de TPE, dont plus d’un tiers sont des artisans. Des entreprises qui constituent un tissu indispensable à l’économie française, fondé principalement sur des échanges de proximité. Alors qu’Internet, les médias sociaux et plus généralement les technologies numériques ont profondément modifié la relation des entreprises avec leurs clients, plus de la moitié des TPE ne disposent cependant pas… d’un site web.

La communication relationnelle, la troisième révolution digitale

Impensable, alors qu’il devient essentiel pour nos petites entreprises de maîtriser leur empreinte digitale, et, bien au-delà, de faire du numérique un levier pour développer leur activité. Il s’agit désormais pour eux de s’intéresser aux mécanismes qui génèrent de la recommandation. C’est-à-dire de pouvoir comprendre et gérer une intelligence relationnelle appliquée au digital. Maîtriser, en fait, un « bouche-à-oreille numérique », élément clé d’acquisition et de fidélisation alors que la reconnaissance de leur expertise est primordiale. Puis, pour les TPE les plus matures, exploiter les technologies pour innover dans leurs modèles, leurs offres, leurs pratiques. On pense par exemple aux apports de la dématérialisation à l’image des cartes de fidélité numériques ou de la signature électronique. Mais aussi aux usages des applications de géolocalisation dans le cadre de Store Locator ou push promotionnels géolocalisés par exemples.

Mais alors, comment agir ?

Cela implique pour les TPE de disposer d’une base minimale de supports et de canaux d’échange digitaux. Tout d’abord en se dotant bien sûr d’un site web responsive compatible mobile et tablette, présentant à minima l’activité, et incluant autant que possible des fonctionnalités de gestion des contacts et des échanges avec les internautes : du simple formulaire à la fameuse « Foire Aux Questions » désormais dynamique et collaborative, en passant par des formats renouvelés de newsletters, la gestion automatisée des réseaux sociaux, ou encore la prise de rendez-vous directement via le site internet. Puis, évidemment, en s’intéressant sérieusement à ce que les réseaux sociaux peuvent leur apporter en termes d’expérience et de service client. Enfin, en faisant de leur référencement sur le web l’enjeu majeur de leur investissement. Autrement dit, investir pour être visible sur Google certes, mais aussi sur toutes les plateformes digitales de leads et de devis aujourd’hui intermédiaires entre eux et leurs clients.

Anticipation, patience et agilité

Cette perspective d’équipement se heurte cependant à la contrainte de l’expertise digitale des TPE et de leurs dirigeants. S’ils sont pour la plupart convaincus du « saut » à effectuer, ils ne sont aujourd’hui pas tous égaux face à la transformation numérique. On observe deux types de profils. Ceux qui sont prêts à s’investir et à dégager du temps pour entrer de plain-pied dans le monde numérique. Digital native ou non, ils savent utiliser les outils pour créer leur propre site, jongler avec les outils Google Adwords et liens sponsorisés, produire des contenus pour le web, et même parfois coder. Ceux-là ont clairement une longueur d’avance, si tant est qu’ils arrivent à structurer leur démarche.

Et puis il y a les autres : ceux qui n’ont pas d’appétence pour le digital ou n’ont simplement pas envie d'y passer du temps. Tout simplement car ils ont un (autre) métier, où qu’ils considèrent l’investissement inutile. Ceux-là doivent trouver des partenaires qui les accompagnent, les conseillent, les forment, et les aident à changer leur vision de la transformation numérique sur la base de trois préceptes : anticipation, patience, et agilité.

Anticipation : le digital ne se résume pas à une réflexion sur des nouveaux canaux de communication. Il doit être pensé très en amont, et permettre le déploiement d’outils qui auront une véritable force de structuration du business comme de l’organisation des TPE. Dans le même temps, il est illusoire de penser que le digital est le remède à tout : réussir sa mue numérique est absolument impossible sans une stratégie de marketing et de développement solide. Un mauvais produit dans la vraie vie est aussi un mauvais produit sur le web.

Patience : la transformation numérique est profonde, transverse et globale, et s’inscrit sur le long terme. Il faut que les TPE, parfois enclines à vouloir agir vite, en aient conscience pour éviter de s’impatienter et se décourager. Mais les bénéfices du digital se feront sentir rapidement en interne comme en externe, et cette amélioration permettra notamment d’encourager dirigeants et collaborateurs à poursuivre leurs efforts.

Agilité : le digital est une matière vivante. Il est indispensable d’adopter une démarche agile. Il faut avancer petit à petit, observer, mesurer, expérimenter et recommencer si nécessaire avant de trouver son positionnement idéal. Le test & learn est la clé ! L’entreprise y gagnera en souplesse et en réactivité.


A propos
Créée en 2000 par Ludovic Jaffrès, Jérôme Callec et Frédéric Renault, Linkeo est une des sociétés leader sur le marché de la communication digitale locale à destination des TPE, entrepreneurs et artisans : création de sites web, communication internet, SEO (référencement naturel), SEM (référencement sponsorisé), applis web et mobiles ...
23 000 clients, 550 employés, Linkeo se démarque par une croissance forte et durable en France, mais aussi à l'international (Canada et Australie, bureaux aux USA et Emirats). Leur expertise historique sur les sites web et la communication digitale de proximité, leur culture entrepreneuriale et d'innovation sont les moteurs de leur croissance et de leur stabilité, depuis 15 ans.

Contactez cette société ou un revendeur de ces produits.
Les 10 derniers articles
Les 10 derniers articles
HP
SQ 250-300
Services
IngramCanon Maxify
Top 10Top 10 du jourTop 10 de la semaineTop 10 du mois
 La vidéo du moment
FlashITRmobilesITRgamesITchannel
Commentaires