Biens d'équipement : 7,4 milliards d'euros dépensés par les ménages au 3ème trimestre

Publié le 28 Novembre 2016
Le marché des biens d’équipement de la maison en France a enregistré un chiffre d’affaires de 7,4 milliards d’euros au troisième trimestre 2016, soit une légère baisse de -0,1% par rapport à la même période en 2015. Il est à noter qu'au cours de ce trimestre, l’ensemble des secteurs des biens d’équipement de la maison marque le pas à l’exception des Télécom et de la Bureautique et Consommables qui progressent respectivement de +13,3% et +2,4% en valeur par rapport à la même période de l’année passée.

Du côté de l’Electronique Grand Public affiche un recul de -1,5% en valeur par rapport au troisième trimestre 2015. Le marché de la télévision est, en effet, revenu à un niveau normal après une période de forte croissance en raison du passage à la TNT. Et ce, même si les écrans UHD ont atteint un bon niveau de chiffre d’affaires.

Les produits Audio progressent (+4%), notamment grâce aux systèmes hifi (+12% en valeur), et plus particulièrement la hifi multiroom, un créneau porteur (+53%). En revanche, le revenu sur le Home Cinema diminue de 36% ce trimestre, et ce malgré le succès réel des barres de son. Elles ne sont malheureusement pas suffisantes pour stimuler la croissance.

La tendance est la même du côté de la photo : -11% en volume de juillet à septembre avec 327 000 pièces (433 00 à la même période l’an dernier). Sans compter que le marché est toujours tiré par une augmentation du prix moyen des appareils photos numériques qui s’élève actuellement à 332 euros (contre 283 euros du troisième trimestre 2015). Ainsi, les ventes d’appareils photos non interchangeables ont baissé de 18% en valeur. Cette baisse de valeur est limitée sur le segment des appareils photos interchangeables grâce aux hybrides qui affichent une augmentation de 10% sur la période et grâce aux lancements de nouveaux produits sur le marché. Les ventes de la catégorie Reflex ont baissé de 19% en unités mais seulement de 10% en valeur grâce à l’augmentation du prix moyen.

Le Gros Electroménager est aussi en repli : -3,6% en valeur. Cette contre-performance s’explique principalement par la baisse des réfrigérateurs (-4,9% en valeur) et des congélateurs (-9,7% en valeur). D’autres catégories ont été très pénalisantes pour les performances du Gros Electroménager ce trimestre, comme les hottes qui plongent à -12,5% en valeur et les fours micro-ondes qui enregistrent un recul de -4,5% en valeur par rapport au troisième trimestre 2015. Sur le lavage, les machines lavantes-séchantes et les sèche-linge à pompe à chaleur ont progressé respectivement de +5,4% et de +16,8% en valeur. Sur la cuisson, les plaques à induction ont également mieux fait que précédemment avec +3,2% en valeur par rapport à la même période de l’année passée.
Skyscraper-ad
OKI


Du côté du Petit Electroménager, les résultats sont mitigés pour ce troisième trimestre, mais certains segments affichent tout de même une forte croissance. Ainsi, les aspirateurs balais poursuivent leur développement avec + 52% en valeur et ce sont les premiers contributeurs à la croissance du petit électroménager. L’univers du petit déjeuner est quant à lui tiré par les cafetières à dosettes non expresso grâce à de fortes opérations promotionnelles et enregistrent +11% en valeur. Enfin, la préparation culinaire se porte toujours bien et poursuit sa croissance grâce au segment de la cuisson +8% et plus particulièrement des robots multifonctions +28%.

Le marché de l’informatique a diminué de 9,1% au troisième trimestre 2016. En cause, les tablettes (-18,1%) et les ordinateurs de bureau (-27%). L’expansion du « gaming » contribue à différentes catégories informatiques telles que les périphériques de saisie (+3,9%) et les périphériques de pointage (+1,3%). Á noter, une progression en valeur toujours forte pour les télécommunications. La tranche 200-400 euros continue de prendre du poids.

Enfin du côté de la bureautique et des consommables, la progression est de +2,4%. Et excepté, les cartouches laser, tous les segments sont en croissance en termes de volume. Une forte baisse de prix a été enregistrée pour les imprimantes multifonctions, principalement en raison des prix agressifs de « la rentrée des classes ». Les imprimantes multifonctions entrée de gamme (0-150 euros), elles, ont enregistré de bons résultats au troisième trimestre 2016. 
Contactez cette société ou un revendeur de ces produits.
Les 10 derniers articles
Les 10 derniers articles
Services
Ingram
Top 10Top 10 du jourTop 10 de la semaineTop 10 du mois
 La vidéo du moment
FlashITRmobilesITRgamesITchannel
Commentaires