Tops et Flops des métiers d’aujourd’hui et de demain

Publié le 30 Novembre 2016
Avec l’essor de l’économie digitale et l’évolution de nos modes de vie, nos entreprises doivent se réinventer. Cela va bien au-delà d’un simple changement d’outil ou du lancement d’une application. Il s’agit de transformer le capital humain des organisations pour s’adapter et rester compétitif. Au programme : nouvelles passerelles de mobilité interne, modification de l’organisation du travail, prise en compte des motivations des collaborateurs et surtout, mutation des métiers. Focus sur les postes « In » et « Out » de cette fin d’année 2016.

De quels métiers les entreprises auront-elles besoin demain ? WiserSKILLS, outil d’aide au développement de l’employabilité des collaborateurs, répond à cette question.

Focus sur les métiers qui recruteront le plus demain

Les métiers du digital restent bien évidemment très dynamiques avec des besoins croissants autour de la data, du développement, du design d’interfaces et de la sécurité. D’autres secteurs comme le service à la personne ou celui du bien-être progressent fortement. On note ainsi une augmentation du nombre d’infirmiers, d’ergonomes ou d’aides à domicile. De nouveaux métiers liés à l’évolution de notre société apparaissent comme le Chief Freelance Officer ou le Thérapeute spécialiste en cyberdépendance.

Parmi les postes qui seront les plus recherchés figurent notamment :

- Spécialiste en cyber-sécurité : Contribuant à la sécurité IT de l’entreprise, la mission principale du spécialiste en cyber-sécurité est de définir et mettre en œuvre les actions nécessaires à la protection des données, à la pérennité des systèmes d’information et à la lutte contre les opérations frauduleuses.
Quelques compétences : Connaissance des méthodologies d’audit de sécurité, Curiosité, Suivi de l’actualité dans le domaine de la cyber-sécurité, Capacité à identifier les nouveaux risques sur la sécurité du SI (Apparition de nouveaux virus, cyber-attaques…), Capacité à prioriser, Rigueur et méthode

- Happiness Officer : Il fait en sorte que les salariés se sentent plus heureux au travail. Parmi ses missions figurent l’organisation d’évènements, l’écoute des salariés, l’amélioration des conditions de travail, la régulation des tensions dans les équipes ou encore la communication interne.
Quelques compétences : Capacité d’écoute et de dialogue, empathie, maîtrise des techniques d’animation, capacité à mettre en œuvre des approches participatives, sens de la communication et de l’expression orale, ouverture d’esprit

- Chief Freelance Officer : Entre le DRH et le Directeur des achats, le Chief Freelance Officer est chargé de piloter et de fidéliser les freelances avec lesquels l’entreprise travaille. Avec l’évolution des modes de vie, de nombreux talents font le choix de l’indépendance obligeant le Chief Freelance Officier à se doter d’un vivier de freelance motivés, compétents et fidèles.
Quelques compétences : Capacité de négociation, connaissance du statut juridique d’indépendant, capacité à sourcer des partenaires et fournisseurs potentiels, analyse de la performance des partenaires, capacité d’organisation, gestion de l’urgence, éthique

- Responsable RSE : Il participe à l'élaboration et la mise en œuvre de la stratégie développement durable de son entreprise. Il anime le dialogue avec les différentes parties prenantes (ONG, Actionnaires, salariés, …) et accompagne l’entreprise dans son action en faveur du développement durable. Il pilote la mise en œuvre par des indicateurs mesurables et communique sur les réussites.
Quelques compétences : Capacité d’écoute et de dialogue, Capacité à co-construire des solutions, Connaissance des normes ISO14000, Capacité à piloter le respect des objectifs de diversité, Pédagogie, Capacité rédactionnelles

- Développeur Web : Il effectue la réalisation technique et le développement informatique d'un site Web. Il programme les fonctionnalités et le design décrit dans le cahier des charges du site web dont il a la charge.
Quelques compétences : Connaissance des langages web (javascript, HTML, PHP, …), Connaissance des normes de référencement, Maîtrise du responsive design, capacité à s’auto-former, adaptabilité, respect des délais

- Growth hacker : Ingénieux, il met tout en œuvre pour accélérer la croissance de l’entreprise. Il prospecte les nouveaux clients via les canaux digitaux. Il teste, apprend de ses actions et n’hésite pas à casser les codes pour créer un afflux massif d’utilisateurs.
Quelques compétences : A/B Testing, maîtrise du content management, connaissance des techniques de référencement SEO/SEM, créativité, curiosité, capacité à s’auto-former, adaptabilité

Des postes tels que ceux de Dataminer, UX Designer, Spécialiste HR Analytics, Développeur rural, Ingénieur en génie-biomédical ou encore Architecte Digital sont également en forte progression.

Par ailleurs, la tendance est aujourd’hui à la polyvalence. Si les recruteurs ont longtemps recherché des candidats hyperspécialisés, ils privilégient de plus en plus, des profils capables de s’adapter rapidement et de s’auto-former pour élargir leur domaine de compétences. Les bons chefs de projet capables de créer du lien entre les différents spécialistes resteront très recherchés.

D’autres métiers sont en perte de vitesse

Des métiers plus « traditionnels » sont moins recherchés. En cause notamment, les progrès de l’intelligence artificielle, qui automatisent certaines tâches telles que la réalisation de diagnostics, les traductions ou encore la comptabilité.

Ainsi, les besoins en comptables, bibliothécaires, assistants juridiques ou traducteurs deviennent peu à peu moins importants. Ces métiers évoluent vers des activités à plus forte valeur ajoutée : gestion des écarts, gestion des règles métiers implémentées dans les systèmes, conseil…

Dans les métiers de la vente et de la relation client, les passages en points de vente sont moins systématiques, le selfcare continue sa progression, les paiements se dématérialisent et le chèque tend à disparaître. Avec Internet et la multiplication des Robot-adviser, les clients sont de mieux en mieux informés. Résultat, ces métiers évoluent vers plus de conseil et d’expertise. Les compétences relationnelles et pédagogiques sont de plus en plus recherchées.

Ainsi, les vendeurs, agents d’accueil ou techniciens d’opérations bancaires deviennent des conseillers de vente ou des conseillers experts. Acteurs de l’expérience client, ils auront au cours de leur carrière à maîtriser les différents canaux d’interaction client : face-à-face, visio, mail, téléphone mais aussi, pour certains, tchat ou réseaux sociaux.

L’ampleur de la transformation des métiers à opérer est telle que nous allons tous devoir nous adapter et acquérir de nouvelles compétences. Les compétences de savoir-être seront de plus en plus valorisées, notamment l’adaptabilité, l’esprit entrepreneurial, la créativité, la culture numérique ou encore les compétences relationnelles. 
Contactez cette société ou un revendeur de ces produits.
Les 10 derniers articles
Les 10 derniers articles
HP
SQ 250-300
Services
IngramCanon Maxify
Top 10Top 10 du jourTop 10 de la semaineTop 10 du mois
 La vidéo du moment
FlashITRmobilesITRgamesITchannel
Commentaires