Les « contenus terroristes » dans le collimateur de quatre géants du web

Publié le 7 Décembre 2016
Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube ont décidé de créer une base de données commune comprenant les « empreintes digitales » numériques de photos ou de vidéos de propagande et de recrutement. Le partenariat mis en oeuvre vise à identifier plus rapidement les « contenus à caractère terroriste » sur les plateformes des quatre entreprises américaines qui veulent partager ces informations afin de contribuer à la lutte anti-terroriste.

Les quatre sociétés traiteront de manière indépendante les demandes d'informations ou de retrait de contenus. D'autres entreprises pourraient les rejoindre prochainement. Ce mouvement était attendu par les gouvernements en lutte contre le terrorisme. Twitter a suspendu depuis 2015 plus de 360 000 comptes faisant la promotion du terrorisme. Ce qui a conduit à une diminution de l’usage de la plateforme par les djihadistes, explique Sinead McSweeney, vice-présidente chargée des politiques publiques du réseau social dans la région Europe/Moyen-Orient/Afrique.
Contactez cette société ou un revendeur de ces produits.
Les 10 derniers articles
Les 10 derniers articles
Services
Ingram
Top 10Top 10 du jourTop 10 de la semaineTop 10 du mois
 La vidéo du moment
FlashITRmobilesITRgamesITchannel
Commentaires