vSAN : enfin une architecture pour les collectivités publiques à la fois dédié, sécurisée et haute disponibilité,
Par Christophe Lejeune, Directeur Général d’Alfa-Safety

Publié le 13 Décembre 2016
Les collectivités locales ont souvent une équation compliquée à résoudre pour héberger leurs applications en technologies web. Bien souvent, pour l'hébergement de ces plateformes, leurs contraintes de sécurité les amènent à privilégier une architecture dédiée, mais qui doit rester raisonnable en coût, hautement disponible et facilement évolutive dans la durée.

Les configurations de Virtual SAN ou vSAN permettent de combiner tous les avantages de la virtualisation du leader du marché VMware en haute disponibilité sur une configuration simple et économique, voyons comment.

Les limites d'une architecture en serveur(s) dédié(s)

Pour des raisons de sécurité, mais aussi parfois d'habitude de travail et de coûts, de nombreuses collectivités publiques conservent une préférence pour les architectures dédiées d'hébergement. L'ANSII contribue à cette position en mettant en garde contre les risques d'une mutualisation des plateformes et en affichant une certaine méfiance vis à vis de la virtualisation.

La solution n'est alors pas simple à trouver :

pour assurer la haute disponibilité, il faut plusieurs serveurs physiques (ESX en langage VMware) avec une réserve de capacité permettant de basculer les serveurs virtuels (VMs ou VPS) sur les autres ESX en cas de défaillance de l'un d’entre eux.

pour que cette bascule se passe bien, il faut que les serveurs soient virtualisés et partagent un stockage centralisé. Ce point est à souligner car la virtualisation SANS stockage centralisé ne permet pas les bascules rapides et n'assure donc pas de haute disponibilité. Les hébergeurs qui annoncent le contraire ne mettent pas en œuvre les moyens de leurs engagements.

Les atouts d'une configuration vSAN dès 3 serveurs physiques



VMWare a développé ces dernières années une solution logicielle vSAN qui permet de gérer les disques de stockage des serveurs physiques comme un ensemble logique de stockage au service des VMs ou VPS. vSAN permet de voir l’ensemble des disques de stockage des serveurs physiques comme un espace de stockage global, unifié. Cet espace virtuel unifié de stockage prendra la place de la baie SAN dans une plateforme classique.

Comme on le voit dans le schéma ci-dessus, en cas de panne d'un serveur physique, les VMs sont migrées automatiquement sur les autres ESX disponibles. De même, VMware assurera en fonctionnement normal, la répartition optimale des VMs entre les ESX. Le vSAN fait bien office de baie virtuelle de stockage centralisé.

Les avantages de cette solution sont considérables :

Simplicité et budget d'une configuration vSAN
Il suffit d'une configuration à 3 serveurs physiques pour se protéger d'une défaillance de l'un deux. Le budget de départ peut être donc très raisonnable pour un niveau de disponibilité exceptionnelle.

Scalabilité et Evolutivté
Pour augmenter la capacité de la plateforme, il suffit de rajouter du CPU, de la RAM des disques, ou encore un serveur physique. On voit que le coût unitaire d'une évolution peut donc être très limité.

Performances en vSAN
En configuration vSAN, on intégrera un disque SSD de capacité modeste sur chaque serveur qui servira de cache et d'accélérateur de performances, par ailleurs vSAN est complètement intégré à vSphere optimisant ainsi les accès. Sans disposer d'une baie haut de gamme, on disposera de niveaux d'IOs disques très élevés. Enfin, on peut définir les règles différentes de gestion du stockage qui seront affectées par VM pour gérer différentes classes de performances.

Sécurité des accès pour 100% des fonctionnalités de virtualisation
En fonctionnant de manière séparée, ce cluster pourra disposer d'un accès à la console d'administration VMware (vCenter) complètement isolée. Le cloisonnement et l'isolation des environnements et des accès est total.

Choix du mode d'administration
Les intervenants de la collectivité pourront ainsi s’ils le souhaitent disposer d'accès dédiés et complètement sécurisés pour gérer leur parc de VMs. Avec un vSAN, on peut donc soit déléguer à son hébergeur l'infogérance, soit conserver soi-même l'administration.

La combinaison gagnante pour répondre aux exigences du secteur public

Concilier architecture dédiée, exigences de sécurité, budget raisonnable, évolutivité, performances et haute disponibilité devient donc possible et accessible aux acteurs du secteur public qui ne souhaitent pas faire de compromis sur le caractère dédié ou qui souhaitent héberger leur infra tout en conservant la main sur l'administration. 


A propos
Implantée à Nantes et Paris, Alfa Safety propose des solutions informatiques et de téléphonie pour ses clients.
Contactez cette société ou un revendeur de ces produits.
Les 10 derniers articles
Les 10 derniers articles
Services
Ingram
Top 10Top 10 du jourTop 10 de la semaineTop 10 du mois
 La vidéo du moment
FlashITRmobilesITRgamesITchannel
Commentaires