Réinventer le WAN : un prérequis à toute transformation digitale,
Par Emmanuel Schupp, Country Manager France de Citrix

Publié le 15 Décembre 2016
D’après un rapport IDC, d’ici à 2020, le SD-WAN représentera un marché de 6 milliards de dollars[1]. Ce sentiment est partagé par Gartner[2], qui estime que la part de marché du SD-WAN (actuellement inférieure à 1%) atteindra 30% en 2020.


La fin du MPLS ?

Le réseau n’est plus uniquement une façon de connecter un site principal avec ses filiales. Le réseau étendu (WAN – Wide-Area Network) est désormais la plateforme soutenant l’activité même de l’entreprise. Vecteur des processus critiques, par le biais des applications et l’agrégation des données en provenance de sources disparates, le réseau WAN doit aujourd’hui composer avec l’augmentation et le changement de nature du trafic qui y transite. Panacées jusqu’il y’a encore peu de temps, les réseaux MPLS commencent à montrer des signes de fatigue.

Le MPLS prend de plus en plus des airs de technologie dépassée, chère et rigide. Elle n’est plus faite pour soutenir les entreprises d’aujourd’hui qui doivent faire face à des pics d’activité, et donc de trafic, qui doivent sans cesse redimensionner leur présence (sites de commercialisation, sites de production, etc.) et qui cherchent tout autant la fiabilité qu’à réduire leurs coûts télécoms.


Le miracle SD-WAN ?

Le SD-WAN est une technologie proposant à l’entreprise une échappatoire au WAN traditionnel en y ajoutant de la flexibilité, de l’élasticité, de l’intelligence et une connectivité évolutive. Elle se définit par l’usage d’une technologie réseau « software-defined » visant à créer un réseau d’entreprise étendu toujours pertinent et adapté, quelle que soit l’échelle : divisions, sites ou même pays.

Voilà donc le réseau WAN traditionnel réinventé pour répondre aux besoins actuels et à ceux dont on peut prévoir sans crainte qu’ils vont devenir critiques : le cloud, ici encore, change la façon dont on utilise et stocke les données et applications, changeant encore un peu plus le volume et la nature du trafic.

Lorsqu’une entreprise voit soudainement son activité s’étendre et, par exemple, décide d’ouvrir un nouveau bureau, le SD-WAN simplifie la procédure afin que la connectivité dans ce nouvel endroit soit mise en place rapidement et à moindre coût. En effet, si l’entreprise dispose déjà d’un réseau MPLS, il lui suffit désormais d’ajouter de la bande-passante achetée moins chère auprès d’un fournisseur d’accès internet afin d’atteindre un site distant. Les canaux disparates de l’entreprise sont ainsi gérés comme un seul, par un unique centre de contrôle pouvant prioriser le trafic sur le réseau et passer de l’un à l’autre selon les circonstances. C’est le type de flexibilité et de fiabilité que même deux lignes MPLS ne peuvent fournir ensemble.

La technologie à disposition étant software-defined, elle peut être adaptée simplement en obtenant des licences supplémentaires plutôt que de racheter du matériel. L’approche software-defined est un corollaire logique montrant l’évolution vers la virtualisation.


Des bénéfices indéniables

Les PME comme les grands groupes se penchent sur les bénéfices du SD-WAN. Ce dernier nécessite certes un investissement technologique, mais les limites autrefois étouffantes en matière d’expansion et de croissance n’ont désormais plus d’importance. Pour ajouter des utilisateurs, faire des changements ou encore ajouter une fonctionnalité, il fallait auparavant faire appel à un technicien sur site. Aujourd’hui, tout le système peut être géré d’un point central et peut en quelques clics s’adapter aux besoins spécifiques d’une division ou d’un bureau, par exemple.

En utilisant intelligemment le réseau, la plateforme et la connectivité, cette technologie assure un bon fonctionnement même lorsqu’un lien tombe en panne. Le SD-WAN s’adapte à toutes les plateformes, l’entreprise n’est donc pas limitée à un fournisseur ou une solution.

Les entreprises doivent sans cesse et de plus en plus vite étendre ou réajuster leurs frontières : nouveaux produits et services, nouveaux territoires, stratégies d’investissement ou de désinvestissement, etc. Les « frontières » réseaux doivent suivre grâce à des solutions à même de tirer parti de plusieurs options de connectivité pour ainsi créer une plateforme fiable et peu couteuse. La technologie MPLS, par nature fixe et statique, n’est plus adaptée à tous les besoins actuels et futurs des entreprises. Le SD-WAN est une nouvelle façon de répondre au casse-tête du réseau étendu. Il garantit performance et sécurité, est facile à déployer et à utilise. Sa gestion centralisée est aussi un avantage non négligeable, y compris en termes d’investissement financier. Il semble donc que les prévisions d’IDC et Gartner aient de bonnes chances de se réaliser.


[1] IDC Forecasts Strong Growth for Software-Defined WAN As Enterprises Seek to Optimize Their Cloud Strategies
[1] Predicting SD-WAN Adoption. 
Contactez cette société ou un revendeur de ces produits.
Les 10 derniers articles
Les 10 derniers articles
Services
Ingram
Top 10Top 10 du jourTop 10 de la semaineTop 10 du mois
 La vidéo du moment
FlashITRmobilesITRgamesITchannel
Commentaires