En janvier 2017, les prix à la consommation baissent de 0,2 %

Publié le 21 Février 2017
En janvier 2017, l'indice des prix à la consommation (IPC) baisse de 0,2 % sur un mois, après une hausse de 0,3 % en décembre. Corrigé des variations saisonnières, il augmente de 0,7 %, après +0,1 % en décembre. Sur un an, les prix à la consommation accélèrent nettement (+1,3 % après +0,6 %). L'inflation atteint ainsi son plus haut niveau depuis novembre 2012.

Sur le mois, le recul est dû à la baisse saisonnière des prix des produits manufacturés, notamment ceux de l'habillement et des chaussures. Néanmoins, cette baisse est moins forte qu'en janvier 2016, surtout en raison d'un début des soldes d'hiver plus tardif cette année. La baisse d'ensemble est atténuée par la nette accélération des prix de l'énergie et, dans une moindre mesure, des prix de l'alimentation.

En janvier 2017, les prix de l'énergie accélèrent vivement (+4,5 %) après déjà quatre mois de hausses consécutives. Sur un an, l'augmentation des prix s'accentue nettement : +10,3 % après +4,3 % le mois précédent. Il s'agit de la plus forte hausse depuis novembre 2011.

Ce dynamisme résulte surtout d'une très vive hausse des prix des produits pétroliers (+7,5 % ; +19,9 % sur un an), causée par un rebond du cours du Brent et par une fiscalité accrue sur les produits énergétiques. Les prix du gaz naturel et du gaz de ville accélèrent nettement eux aussi (+5,0 % après +2,4 %). Sur un an, ils augmentent pour la première fois depuis septembre 2015 (+1,6 % après −2,2 %). En revanche, les prix de l'électricité sont inchangés depuis septembre 2016 (−0,3 % sur un an).

Les prix des produits manufacturés diminuent de façon saisonnière (−2,4 %), mais moins fortement qu'en janvier 2016 (−3,0 %), car les soldes d'hiver ont notamment débuté plus tard cette année. Sur un an, la baisse des prix se réduit (−0,3 % après −1,0 % en décembre). Sur le mois, les prix de l'habillement et des chaussures reculent fortement (−12,4 %). Les soldes contribuent de façon moins prononcée à la baisse des prix de nombreux autres produits : articles de ménage en textile (−5,2 % ; +0,8 % sur un an), équipements de sport (−3,1 % ; −1,6 % sur un an) ou meubles et articles d'ameublement (−2,1 % ; −0,5 % sur un an).

Les produits alimentaires se renchérissent davantage (+0,4 % après +0,1 % en novembre et en décembre). Cette hausse résulte essentiellement d'une franche accélération des prix des produits frais (+2,8 % après +0,9 %). Les prix des autres produits alimentaires augmentent à peine (+0,1 %), sur un mois comme sur un an.

Les prix des services se replient légèrement sur le mois (−0,1 % après +0,4 %) ; sur un an, ils augmentent de 0,9 %, comme le mois précédent. Après les vacances de fin d'année, les prix des services liés au tourisme se replient de manière saisonnière en janvier, en particulier les tarifs du transport aérien (−11,8 % ; +0,7 % sur un an). Les prix des services de téléphonie diminuent également (−3,9 % ; −1,4 % sur un an) avec la baisse de certains forfaits. Inversement, comme chaque année, de nombreux tarifs sont revalorisés en janvier, notamment ceux des services postaux (+3,8 %). Les tarifs d'assurance augmentent également (+1,1 % ; +1,3 % sur un an), la « taxe attentat » prélevée sur les contrats d'assurance ayant été rehaussée.

L'indice d'inflation sous-jacente (ISJ) se redresse à +0,4 % après une baisse de 0,1 % en décembre. Sur un an, il accélère à +0,7 % après +0,4 % le mois précédent. L'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) se replie de 0,3 % sur un mois ; sur un an, il accélère nettement : +1,6 %, après +0,8 % en décembre.
Contactez cette société ou un revendeur de ces produits.
Les 10 derniers articles
Les 10 derniers articles
Services
Ingram
Top 10Top 10 du jourTop 10 de la semaineTop 10 du mois
 La vidéo du moment
FlashITRmobilesITRgamesITchannel
Commentaires