La sécurité des objets connectés en question au MWC de Barcelone

Publié le 28 Février 2017
Avast vient de lever le voile sur les résultats de sa dernière enquête consacrée aux appareils connectés, et notamment les webcams publiques et privées en Espagne. Et rien qu'à Barcelone, Avast a identifié plus de 22 000 webcams et baby phones vulnérables aux attaques, et donc susceptibles d’être utilisés par des cybercriminels pour diffuser en direct sur internet des vidéos récupérées. Moralité : des bouilloires, des machines à café, des portes de garage, des réfrigérateurs, des thermostats et d’autres appareils connectés à internet peuvent très facilement être hackés et utilisés à des fins malveillantes. 

Dans le cadre de cette enquête, Avast a identifié plus de 5,3 millions d’appareils connectés vulnérables en Espagne (dont plus de 493 000 rien qu’à Barcelone), plus de 150 000 webcams vulnérables (et plus de 22 000 à Barcelone), plus de 79 000 bouilloires et machines à café connectées vulnérables, plus de 444 000 appareils utilisant le protocole réseau Telnet, détourné par des pirates informatiques pour créer le botnet Mirai. Cette étude prouve qu’il est extrêmement facile pour tout un chacun de collecter des adresses et ports IP sur internet, et d’identifier les appareils qui y sont associés. Avec un minimum d’efforts et de compétences, il est ensuite possible de déceler le type d’objet (webcam, imprimante, bouilloire, réfrigérateur, etc.), sa marque, son modèle et la version de son logiciel. La vulnérabilité des webcams et autres objets entraîne de nombreux problèmes inhérents à la sécurité, la confidentialité et à la légalité qui doivent impérativement être résolus. 

"Pour un cybercriminel, il est aujourd’hui très simple de trouver des bases de données reprenant les failles récurrentes de nombreux appareils, et il n’y a pas besoin d’avoir une vaste expertise pour faire les liens nécessaires et identifier ceux qui sont vulnérables, explique Vince Steckler, PDG d’Avast. Et même si ces objets sont protégés par un mot de passe, les hackers parviendront bien souvent à y accéder en testant des combinaisons de noms d’utilisateurs et mots de passe jusqu’à ce qu’ils parviennent à les cracker".
Skyscraper-ad
OKI


Les fabricants d’équipements connectés collectent et sauvegardent également certaines données privées de leurs utilisateurs, notamment leurs coordonnées, leurs habitudes de navigation ou leurs numéros de carte de crédit, ce qui ajoute un risque supplémentaire si elles sont interceptées par des hackers. Et même si ce problème ne se cantonne pas uniquement à la péninsule ibérique ou à Barcelone, cela représente tout de même un défi pour la ville qui accueille cette semaine plusieurs milliers d’experts en solutions mobiles et technologiques à l’occasion du MWC 2017.

Parallèlement à cela, Avast a annoncé la sortie d’une version optimisée de son application Avast Wi-Fi Finder Android qui permet aux utilisateurs de trouver des réseaux Wifi sécurisés et à haut débit lorsqu’ils sont en déplacement. Dans cette nouvelle version, l’application analysera automatiquement ces réseaux Wifi afin d’y déceler les appareils vulnérables, et offrira aux utilisateurs la possibilité de résoudre les éventuels problèmes de sécurité grâce à des instructions claires et précises. L'app est d'ores et déjà disponible sur Google Play. 
Contactez cette société ou un revendeur de ces produits.
Les 10 derniers articles
Les 10 derniers articles
Services
Ingram
Top 10Top 10 du jourTop 10 de la semaineTop 10 du mois
 La vidéo du moment
FlashITRmobilesITRgamesITchannel
Commentaires