Plus d'une entreprise européenne du secteur de la grande distribution sur deux adopte une approche « Cloud-First »

Publié le 2 Avril 2017
Les enseignes européennes de la grande distribution migrent vers le Cloud avec un temps d’avance sur d’autres secteurs. Tel est le principal constat dressé par ServiceNow qui vient de présenter les conclusions de son étude Cloud Computing Tipping Point concernant le secteur de la grande distribution (retail). Selon cette étude, le taux d’adoption du Cloud correspond enfin à l’intérêt qu’il suscite dans les médias, plus de la moitié des entreprises européennes de ce secteur (54 %) adoptent une approche qui privilégie le Cloud (Cloud-First).

Réalisée auprès de 1 850 dirigeants du monde entier (cadres moyens ou supérieurs) dont 114 représentant la grande distribution européenne, l'étude de ServiceNow révèle également que plus de 9 enseignes sur 10 (94 %) finaliseront leur migration vers le Cloud dans un délai de deux ans — soit nettement plus que la moyenne (77 %) de l’ensemble des secteurs d’activité qui comprend les services financiers, la fabrication, la santé et les services professionnels.

Cette enquête menée pour le compte de ServiceNow porte sur l’adoption, les moteurs et les implications d’un monde de plus en plus centré sur le Cloud, et en révèle les conséquences révolutionnaires pour les services informatiques à mesure que l’influence de l’approche DevOps (Development/Operations) s’étend au secteur de la grande distribution.

L’approche DevOps, moteur de la migration vers un monde dédié au Cloud
- La quasi-totalité des personnes interrogées au niveau mondial (94 %) déclarent participer d’une façon ou d’une autre au mouvement DevOps, une philosophie qui favorise la collaboration précoce et fréquente entre la DSI et les développeurs dans le but d’accélérer la création et l’hébergement de nouvelles applis et de nouveaux services.
- Pour une grande majorité des personnes interrogées (76 %), l’essor du DevOps est un facteur important de la transition vers une approche «Cloud first».

Un monde qui privilégie le Cloud doit s’appuyer sur un nouvel ensemble de compétences informatiques
- 89 % des entreprises ayant finalisé leur migration vers un modèle «Cloud-First» déclarent que leur personnel informatique ne dispose actuellement pas des compétences requises pour bien négocier ce virage.
- 88 % des personnes interrogées estiment que le Cloud pourrait se substituer à un service informatique formel, tout au moins de façon partielle.

Les services IT vont devoir s’adapter à cette nouvelle réalité, où la plupart des applis et des infrastructures se trouvent à l’extérieur du datacenter :
- 72 % des personnes interrogées ont déclaré que le passage au Cloud a effectivement revalorisé la DSI au sein de leur entreprise.
- 68 % ont déclaré que les services IT occuperaient une place indispensable à l’avenir.

« Depuis des années, les experts attendaient que les entreprises abandonnent les datacenters traditionnels au profit du Cloud. Dans le secteur de la grande distribution, la réalité correspond à présent au battage médiatique, et l’adoption du modèle « Cloud-first » va progresser à très vive allure au cours des deux prochaines années », déclare Chris Pope, membre du bureau du Chief Strategy Officer, ServiceNow.

« Le Cloud n’est pas un phénomène nouveau, et il convient de se demander pourquoi les entreprises ont franchi le pas vers le « Cloud-first » en 2016, poursuit Chris Pope. Selon notre étude, la réponse est liée à l’importance croissante de l’approche DevOps. Le DevOps a rapidement compris que le cloud computing permettrait de résoudre un grand nombre de ses problèmes. Et le champ des possibles offert par le DevOps en conjonction avec le Cloud s’étend à l’ensemble de l’entreprise. »
Contactez cette société ou un revendeur de ces produits.
Les 10 derniers articles
Les 10 derniers articles
Services
Ingram
Top 10Top 10 du jourTop 10 de la semaineTop 10 du mois
 La vidéo du moment
FlashITRmobilesITRgamesITchannel
Commentaires