Wiko, accusé par Ericsson de violation de brevets

Publié le 17 Août 2017
Ericsson vient de saisir la justice allemande et de déposer plainte contre le fabricant Wiko pour la violation de plusieurs brevets liés à l'usage des réseaux mobiles 2G, 3G et 4G. 

L'affaire vient, en effet, d'atterrir sur le bureau d'un juge du tribunal de Düsseldorf et Mannheim (Allemagne). Ericsson accuse Wiko d'avoir violé plusieurs de ses brevets depuis plusieurs années, sans la moindre compensation financière et ce, malgré les négociations engagées depuis 2013. 

Cela fait apparemment six ans que ça dure et, malgré les efforts d'Ericsson pour trouver une solution amiable (notamment un accord licence), rien ne bouge. D'où sa décision de porter l'affaire en justice. "Le partage global des connaissances, des technologes et des standards ouverts ont permis aux smartphones d'éclore et à de nouveaux entrants, comme Wiko, d'arriver rapidement sur le devant de la scène, indique Gustav Brismark, Chief Intellectual Property Officer chez Ericsson. Mais cet écosystème ne peut fonctionner que si tous les acteurs respectent les règles. Il n'est donc pas concevable que Wiko bénéficie de nos investissements en R&D sans payer un minimum de droit de licence". 

Contactez cette société ou un revendeur de ces produits.
Les 10 derniers articles
Les 10 derniers articles
Services
Ingram
Top 10Top 10 du jourTop 10 de la semaineTop 10 du mois
 La vidéo du moment
FlashITRmobilesITRgamesITchannel
Commentaires