L’industrie bancaire adopte pleinement les technologies émergentes

Publié le 26 Octobre 2017
À l’occasion de la conférence Money 20/20, VMware partage les résultats d’une enquête menée auprès de professionnels du secteur bancaire afin de comprendre l’impact des nouvelles technologies sur l’avenir de l’industrie. Les résultats montrent que les banques sont en train de préparer le terrain pour la numérisation de leurs activités, et s’attendent à ce que les technologies émergentes (IoT, authentification biométrique, blockchain, etc.) aient un impact considérable sur leur secteur dans les cinq prochaines années.

Sans surprise, l’enquête révèle que les nouvelles technologies joueront un rôle essentiel dans la prochaine transformation des banques. Dorénavant, la question n’est plus de savoir s’il faut investir, mais comment. Elles sont actuellement en train de poser les bases de cette transformation. Ainsi, les deux principaux objectifs pour les personnes interrogées pour les trois à cinq années à venir sont respectivement d’« intégrer les canaux numériques et physiques », et de « devenir un leader du numérique ».

Les principaux résultats de l’enquête :

Les technologies émergentes prennent le devant de la scène :
- Plus de la moitié des banques avec des actifs d’au moins 100 milliards de dollars prévoient de mettre en œuvre les technologies émergentes suivantes dans leurs environnements commerciaux : applications mobiles, API/banque ouverte, intelligence artificielle (IA), réalité augmentée, authentification biométrique et blockchain (dans les cinq prochaines années.
- 78 % des personnes interrogées considèrent que les assistants vocaux basés sur une IA peuvent transformer la banque de détail, et environ un tiers des répondants s’attend à ce que cette technologie ait un impact similaire sur la banque commerciale.
- 67 % des représentants de banques avec des actifs d’au moins 100 milliards de dollars sont en train de mettre en œuvre la blockchain.

La mise en œuvre de la transformation, principal défi pour les banques :

L’intégration de nouvelles technologies sur les plateformes existantes, et la mise à jour des systèmes traditionnels sont les principaux défis des banques en matière de mise en œuvre : 46 % des personnes interrogées affirment ainsi que leur infrastructure existante a une certaine incidence sur la capacité de leur établissement à lancer de nouveaux produits.
Pour résoudre ce problème, près de la moitié de ces 46 % de répondants indiquent que leur société s’est engagée dans des projets de modernisation de leurs data centers (52 %) ou de Cloud (48 %).

Modernisation des data centers et déploiements de la technologie Cloud : le vrai tournant dans la transformation des banques traditionnelles

81% des banques avec des actifs d’au moins 100 milliards d’euros, et 68 % des banques avec des actifs entre 15 et 100 milliards d’euros seraient actuellement en train de mettre en œuvre des technologies basées sur le Cloud.

Au moins 73 % des établissements envisageant, testant ou mettant en œuvre des améliorations sur le plan de la sécurité, des programmes de modernisation de leurs data centers, des déploiements du Cloud et des services innovants rivalisant avec ceux des fintech s’attendent à ce que ces initiatives aient un impact modéré ou important sur les 12 prochains mois.
Sur une période étendue aux cinq prochaines années, ce pourcentage passe à 82 %.

« L’agilité obtenue grâce aux solutions Cloud construites sur la plateforme VMware Software-Defined Data Center a fait de notre équipe informatique un facilitateur plutôt qu’un obstacle pour nos équipes métiers », explique Piergiorgio Spagnolatti, responsable des infrastructures chez Banca Popolare di Sondrio. « Nous cherchons désormais à savoir comment nous pouvons déployer sur cette base des technologies émergentes telles que la blockchain, afin que nos métiers puissent profiter notamment d’une sécurité et d’un rendement accrus. »

VMware participe au développement de la blockchain (un registre distribué stockant des « blocs » de données sécurisées à l’aide d’un système cryptographique) afin de créer des plateformes sécurisées, fiables et évolutives pour une variété de clients du secteur des services financiers.

Les banques, par exemple, mettent en œuvre cette technologie pour rationaliser leur traitement en back-end et réduire considérablement leurs coûts. Traditionnellement, des autorités centrales sont chargées de vérifier l’authenticité des transactions et d’en conserver des registres. Cette approche a pour but de consolider le pouvoir au sein de ces autorités et d’exposer ces informations à un risque de compromission. Mais grâce à la blockchain, les transactions bancaires sont sauvegardées dans un registre distribué, et vérifiées par plusieurs parties décentralisées. Ces parties disposent de copies du registre, ce qui permet de sécuriser les blocs de données.

« Notre équipe de recherche et de développement a travaillé en profondeur pour faire progresser la blockchain pour les entreprises afin de résoudre certains problèmes de rapidité de finalisation, de tolérance aux pannes et de sécurité. Les efforts de ces trois dernières années ont permis de créer un environnement entièrement basé sur la blockchain, et mettant en œuvre un bon nombre d’innovations au niveau des couches chargées des consensus, du registre et des contrats intelligents. La présentation de cette démonstration de faisabilité a été un énorme pas en avant, et nous avons hâte d’en faire part à nos clients », déclare Michael DiPetrillo, directeur sénior des technologies blockchain chez VMware. « Il est évident que la blockchain pourrait avoir un impact bénéfique sur de nombreux secteurs, incluant toutes les facettes de l’industrie financière. Nous allons continuer à travailler avec l’ensemble de nos clients et partenaires pour leur proposer des solutions leur permettant de répondre à leurs besoins actuels comme futurs. »


À propos de l’enquête
En juin 2017, VMware a fait réaliser une enquête par SourceMedia Research. L’organisme a interrogé 166 abonnés du magazine American Banker ayant accepté de participer à des sondages afin de connaître leurs projets en cours et futurs sur le plan commercial et technologique, et vis-à-vis des technologies émergentes L’échantillon était composé de professionnels, responsables et dirigeants de banques avec au moins 15 millions d’euros d’actifs.
Contactez cette société ou un revendeur de ces produits.
Les 10 derniers articles
Les 10 derniers articles
Services
Ingram
Top 10Top 10 du jourTop 10 de la semaineTop 10 du mois
 La vidéo du moment
FlashITRmobilesITRgamesITchannel
Commentaires