Top 10 des prévisions pour l’app économie en 2018

Publié le 5 Décembre 2017
L’année 2018 marquera le 10e anniversaire de l’App Store et d’Android Market. En l’espace d’une dizaine d’années seulement, explique App Annie*, l’app économie a évolué sous bien des angles avec désormais respectivement plus de 3,5 et plus de 2 millions d’applis sur Google Play et l’App Store d’iOS et l’équivalent d’un mois par an de temps passé sur les applis par utilisateur dans les pays développés. L’aspect pratique, entre autres, joue un rôle fondamental et c’est sur cet indicateur que la plateforme a basé la plupart de ses prévisions pour l’année à venir.

Plus de 100 milliards de dollars dépensés sur les app stores dans le monde

L’évolution constante des marchés dans le monde a favorisé la croissance continue de la monétisation des applications. Une tendance qui devrait se confirmer en 2018, avec une augmentation des dépenses consommateurs de 30 % sur une année dans le monde, pour un total de plus de 110 milliards de dollars. Si la catégorie Jeux enregistrera une fois encore le plus gros chiffre d’affaires, la part des dépenses des autres catégories devrait également augmenter l’an prochain — son taux de croissance dépassant de loin celui des jeux.

La Chine, l’Inde et le Brésil : des marchés prometteurs

La Chine restera un marché clé en matière de dépenses consommateurs, étant le pays enregistrant les plus grosses dépenses consommateurs sur l’App Store d’iOS. L’année 2018 connaîtra également une hausse du temps passé sur Android, avec l’arrivée de marchés émergeants comme l’Inde et le Brésil. Au 31 octobre 2017, les utilisateurs indiens et brésiliens avaient passé beaucoup plus de temps sur les applis qu’à la même époque en 2016 (50 % en plus pour l’Inde et 30 % pour le Brésil). Les deux pays comptent encore de nombreux habitants dépourvus de smartphones dont l’adoption progressive devrait donc accroître le temps passé sur les applis et donc les dépenses.

La curation du contenu app stores dynamise les achats intégrés et profite aux développeurs indépendants

Si la diversité des applis est un véritable atout pour les utilisateurs, difficile pour celles-ci d’être découvertes au milieu d’un tel catalogue. En juin 2017, Apple et Google annonçaient tous deux une mise à jour de leurs app stores respectifs, grâce à la curation du contenu des applis. Ils auront en 2018 des répercussions non négligeables sur les applis principalement axées sur le divertissement. Ce type d’applications sera maintenant plus susceptible d’être proposé aux consommateurs lorsqu’ils naviguent dans les app stores. À l’inverse, les applications « de première nécessité » (comme la livraison de repas à domicile, le paiement électronique, etc.) sont plus susceptibles d’être promues par le bouche-à-oreille ou une recherche bien spécifique.

Des applis « coup d’œil » pour encourager l’adoption de la réalité augmentée (RA)

Si Pokémon GO et Snapchat ont su susciter l’engouement des utilisateurs pour la réalité augmentée, leur conception ne fait qu’effleurer le potentiel qu’offre cette technologie. Nous prévoyons que l’année 2018 sera un véritable tournant pour la RA. Côté jeux, la sortie prochaine de Harry Potter: Wizards Unite par Niantic devrait venir gonfler la popularité du développeur de Pokémon GO en même temps que l’engouement général pour la réalité virtuelle.
Alors qu’un nombre grandissant de développeurs se lance dans la course à la réalité augmentée, on s’attend à voir fleurir des applis « coup d’œil » reposant sur l’ajout de couches d’informations contextuelles sur le monde. Ce type de fonctionnement, plus simpliste et susceptible de plaire au plus grand nombre, sera plus à même d’attirer durablement un maximum d’utilisateurs vers la RA.

La fragmentation du marché du streaming vidéo s’accélère

2017 a été une nouvelle année prolifique pour les services de VOD. En 2017 nous avons noté une augmentation des dépenses de 85 % sur iOS contre 70 % sur Google Play comparé à la même époque en 2016 — un record. L’année 2018 devrait caractériser le point d’inflexion du secteur sur le plan de la fragmentation. Le grand nombre d’acteurs tentant de se tailler une part de ce marché devrait toutefois fragmenter le secteur. Tandis que les utilisateurs se dirigeront vers le service auquel ils préfèrent consacrer leur temps et leur argent, les autres succomberont aux pressions budgétaires pour se noyer dans un secteur ultra compétitif.

Retail : les applis mobiles au cœur du parcours consommateur

Au fil des ans, les téléphones portables sont devenus de véritables alliés pour les consommateurs. En conséquence, les commerçants traditionnels ont adopté les applis et révolutionné le parcours consommateur. Ainsi au 31 octobre 2017, les utilisateurs Android américains et anglais passaient en moyenne près d’une heure par mois sur les applis de shopping. Gageons qu’en 2018, ces changements influenceront les habitudes de consommation des utilisateurs qui réévalueront leur relation aux canaux de vente existants, voire, la nature même de certains d’entre eux. Citons l’exemple de la Chine, où les consommateurs voient de plus en plus les boutiques physiques comme des lieux où récupérer la marchandise achetée sur mobile. Par ailleurs, le rôle d’enregistrement des paiements des caisses enregistreuses risque fort de se voir confier, en partie tout au moins, aux terminaux mobiles.

Les agrégateurs de restaurants développent le mobile, à mesure que la livraison à domicile pénètre les marchés premium

L’an prochain, nous prévoyons que les grands groupes (comme Grubhub, Just Eat, Yogiyo) continueront de cibler les marchés potentiels où l’offre est rare et convertiront les amateurs de restauration rapide à l’utilisation des applis. Dans le même temps, les services de livraison (comme UberEATS, Deliveroo) gagneront des parts sur les marchés premium où les consommateurs sont plus enclins à payer plus pour des expériences de qualité et l’accès à des restaurants haut de gamme ne possédant pas de service de livraison. En outre, davantage de restaurants à service rapide (RSR) seront susceptibles de contrer la concurrence grandissante en s’associant à des applications proposant des services de livraison à l’image du partenariat fructueux entre McDonald’s et UberEATS.

Le marché des assistants vocaux dynamisé par de nouveaux concurrents et les achats saisonniers

La tendance des assistants vocaux devrait s’accentuer en 2018, avec une augmentation des ventes au gré des évènements saisonniers (fêtes de fin d’année, Prime Day) et des opérations promotionnelles. Les ventes d’assistants vocaux seront également dynamisées par la sortie du Google Home Mini (vendu 49 $) et de nouveaux arrivants sur le marché comme Apple, Samsung ou les géants chinois Alibaba et Baidu. Si cette soudaine popularité a éveillé l’intérêt des développeurs pour ces plateformes, leur mode d’utilisation restera plus ou moins inchangé en 2018 (musique, recherches internet basiques et tâches utilitaires). En attendant de trouver de nouvelles utilisations pour les assistants vocaux, les utilisateurs les plus aguerris devraient se tourner de plus en plus vers d’autres objets connectés (contrôle de l’éclairage, du chauffage, de l’équipement audiovisuel, etc.).

Les applis de paiement en P2P ont le vent en poupe :

Les applis de paiement entre particuliers (P2P) ont été au cœur de la révolution des applications de Fintech. En 2018, ces services devraient jouer de leur popularité et multiplier les services proposés et concurrencer les banques traditionnelles. Les applis de paiement P2P devraient d’ailleurs enregistrer un plus grand nombre de transactions, les virements instantanés et les méthodes de paiement alternatives ayant le vent en poupe et étant de plus en plus adoptées par les vendeurs et les commerçants.

La nouvelle directive européenne sur l’open banking bouleverse la chaîne de valeur

En 2018, l’adoption de la directive PSD2 permettra à davantage d’acteurs de proposer une offre complète de services financiers sur leur appli, tout en garantissant un accès entièrement sécurisé, sous législation gouvernementale. Les banques de détail traditionnelles continueront par ailleurs de se réinventer à travers le monde.


* A propos
App Annie fournit les données et insights les plus fiables du marché – téléchargements, revenus, données d’usage et démographiques, marketing – sur plus de 6 millions d’applis pour accompagner les entreprises dans leurs stratégies Mobile. Plus de 50% des revenus des app stores sont générés par des clients d’App Annie et plus de 1 000 000 de professionnels utilisent chaque jour la plateforme App Annie, qui est aujourd’hui la référence incontournable de l’app économie mondiale. La société est basée à San Francisco, emploie 450 employés et compte 15 bureaux dans le monde, 4 en Europe, dont un centre de R&D.
Contactez cette société ou un revendeur de ces produits.
Les 10 derniers articles
Les 10 derniers articles
Services
Ingram
Top 10Top 10 du jourTop 10 de la semaineTop 10 du mois
 La vidéo du moment
FlashITRmobilesITRgamesITchannel
Commentaires